Une partie avec… Vinocasting et iVino

Mélody et Alban, vous avez tous les deux fondé une startup dédiée à l’univers du vin. Puisque vos activités se côtoient au quotidien, et que vous avez même développé un projet commun imminent, nous avons décidé de vous interviewer ensemble.

 

 

1.    Que proposez-vous et quel est votre cœur de cible ?

 

-       Vinocasting

On propose un coffret vin, qui permet de définir les profils gustatifs vin des gens.

Pour cela, il faut déguster six vins très typés, qu’on retrouve dans le coffret Vinocasting, il est en vente sur notre site ou en magasin. Nous avons plusieurs points de vente, deux à Paris et un à Lyon. Avec un coffret, nous pouvons faire 8 Vinoprofil. Vous pouvez ainsi convier jusqu’à huit copains pour une soirée sympathique, et en plus utile pour découvrir les vins que l’on aime.

Notre cible est très large.. Nous nous adressons aux 80% des Français qui aiment boire du vin mais qui se sentent en difficulté au moment de choisir un vin, que ce soit en magasin ou au restaurant. Notre cible est aussi féminine, puisque les femmes consomment de plus en plus de vin, et qu’elles ont la modestie de dire qu’elles ne savent pas forcément choisir un vin.

 

-       iVino

Nous vendons du vin en ligne par formule d’abonnement. L’idée est d’envoyer tous les mois à nos abonnés une box dans laquelle nous présentons un nouveau vigneron, son domaine et ses vins. Nous les faisons voyager sur la route des vins de France. Dans la iVino Box, il  y a : 2 bouteilles de vins, une newsletter de présentation du vigneron et de son domaine, les fiches techniques des deux vins afin d’apprendre à déguster, une idée recette pour découvrir les accords mets-vins, un kit de dégustation (tire-bouchon et stop-goutte) et d’autres surprises.

Nous, partons du postulat que les consommateurs n’ont pas le temps de se rendre au domaine pour gouter et acheter du vin.

Notre cœur de cible, est très similaire à celui de Vinocasting : les gens qui s’intéressent au vin, des hommes, des femmes, de 25 à 60 ans.

En revanche notre box est majoritairement une idée cadeau. C’est à dire qu’on achète une box pour l’offrir à quelqu’un, plus qu’on achète une box pour soi-même.

 

 

2.    Comment vous est venue l’idée de monter ce projet ?

 

-       Vinocasting

Avec notre oenologue, nous sommes partis d’un constat tout simple qui est, qu’en France nous buvons tous du vin. Et qu’il y a 80% des français qui se déclarent comme perdus au rayon des grands magasins ou dans les restaurants. Du coup nous avons réfléchi à comment aider toutes ces personnes à définir leur profil gustatif vin, et à les guider dans leur choix, de façon très simple.

 

-       iVino

A l’époque où je travaillais encore en Suisse, avec un de mes meilleurs amis, nous nous retrouvions pendant les vacances de Noël pour aller à la rencontre des vignerons. C’était l’occasion de déguster des vins atypiques et de remplir notre cave.

Ensuite, en faisant gouter ces vins à nos amis lors de diners, nous avons remarqué qu’ils étaient très souvent fan de notre sélection, mais qu’ils n’achetaient jamais le vin car il n’avaient pas le temps de se rendre chez le vigneron.

En partant de ce constat, nous avons eu l’idée de sélectionner et proposer des vins aux consommateurs. Au début on faisait de la vente de vins à domicile, l’idée de la box est arrivée après. C’est un marché en pleine expansion.

 

 

3.    Parlez moi de vous. Avez-vous toujours été entrepreneur ?

 

-       Vinocasting

J’ai passé 9 ans en agence de publicité et communication, après une école de commerce avec spécialisation marketing. Le milieu de l’entreprenariat m’a toujours titillé puisque dès l’école j’avais choisi une option création d’entreprise. Après 9 années passionnantes en tant que salariée, il était temps de me lancer dans ma propre aventure. Au fond de moi il y avait un petit côté entrepreneurial qui existait, mais je n’avais jamais sauté le pas. Là c’est fait!

 

-       iVino

Je pense que oui, mais de là à sauter le pas…J’ai fait un bachelor en finance et gestion des entreprises. Après je suis parti à Zurich travailler chez Alstom en contrôle de gestion, puis en contrôle interne.

Tu sais, quand on a une position confortable dans un grand groupe, ce n’est pas évident de tout lâcher pour monter sa boite …

Mais quand je suis rentré en France il y a maintenant 2 ans, j’en avais un peu marre de cet esprit corporate et de cette pression des gros groupes. Et là je me suis dis, c’est bon c’est le moment, essaye et puis tu verras bien, même si ça ne marche pas, tant pis, au moins tu auras essayé !

 

 

 4.    La journée type, elle commence par quoi, elle finit par quoi ?

 

-       Vinocasting

Elle commence par ouvrir son ordinateur et allumer sa boite mail, prendre un café. Et elle se termine par éteindre son ordinateur… En termes d’horaires moi c’est plutôt 9h15 et jusqu’à 19h ou plus tard. On travaille en fonction de ce qu’on a à faire surtout. C’est l’avantage des startups.

 

-       iVino

Chez iVino, la journée elle commence toujours par coup de fil avec mes associés. Quasiment tous les matins, on s’appelle. Et elle se termine aussi toujours par un coup de fil… on est très souvent au téléphone parce qu’en fait je suis le seul à 100%  dans la boite, et les deux autres ne sont pas à Paris, du coup le téléphone c’est un bon moyen de garder le contact. Pour les horaires, en général je commence à 9h et le soir ça dépend, parfois je pars à 17h, parfois 20h ou 21h, ou bien plus tard…

 

 

 5.    C’est quoi votre baby-foot à vous ?

 

-       Vinocasting

Ça peut être un Afterwork, on ne déjeune jamais devant nos ordinateurs. Nous prenons toujours un petit moment pour décompresser. On parle beaucoup, on rigole, on se prend des cafés… des apéros. Ce sont plutôt des espaces ou des moments où nous ne sommes pas toujours forcément sérieux.

 

-       iVino

Tous les jours je fais un vrai break pour le déjeuner. C’est très important de penser à autre chose qu’au travail et d’avoir d’autres discussions. Sinon je cours 3 à 4 fois par semaine, c’est un peu ma drogue. Le soir, j’aime retrouver des potes dans un Afterwork sympa pour y prendre un pot, ca permet de bien décompresser.

 

 

6.    Un mot pour inciter les gens à venir travailler avec vous ?

 

-       Vinocasting

Nous avons la chance de travailler sur un produit très sympa, puisque le vin est quelque chose de plutôt agréable et convivial.Nous sommes aussi une équipe sympa, jeune et dynamique, sur un métier qui est à la fois dans le produit physique et dans le digital. Il nous arrive souvent de devoir faire des dégustations de bons vins pour le travail et non pour le plaisir…même si au final c’est toujours pour du plaisir.

 

-       iVino

Le vin c’est cool et convivial, venez on va s’éclater !

 

 

7.    Quels sont vos prochains recrutements, et c’est pour quand ?

 

-       Vinocasting

Dans mon rêve idéal, il y aurait 3 recrutements à faire là : un recrutement commercial, un recrutement Community Manager et un recrutement intégrateur / développeur, à temps plein.

 

-       iVino

On a à peut près les même besoins que Vinocasting. Il nous faut absolument un community manager pour gérer notre image sur le web et animer notre communauté, un commercial pour démarcher les entreprises, et un webmaster, pour augmenter notre visibilité.

 

 

8.    Si je veux travailler avec vous, où est-ce que j’envoie mon cv ?

 

-       Vinocasting

A moi ! Ou à contact(at)vinocasting.com

 

-       iVino

Le DRH est en cours de recrutement ;) ! Donc à  info(at)vino.fr,  qui est sur le site.

 

 

 

Merci pour vos réponses, et à la prochaine partie !

 

 

C’est nous qui te remercions.