Dossier : Les nouvelles « guildes d’entrepreneurs » – Comment les différencier ? (1/2)

L’écosystème actuel des startups en France est souvent vivement critiqué. Pourtant, il existe différentes structures particulièrement intéressantes, pour faciliter l’accompagnement des jeunes entreprises. Mais alors comment les différencier ? Dans ce premier article, nous nous intéresserons aux incubateurs ainsi qu’aux accélérateurs. La semaine prochaine, ce sera au tour des pépinières et des espaces de coworking.

 

 

1.    les incubateurs

 

Il s’agit d’une structure qui accompagne l’entrepreneur en amont de son projet.

 

L’un des premiers réflexes de tout startuper est de se poser la question suivante : Plutôt que de travailler à mon domicile où les conditions ne sont pas optimales, où poser mes valises ? La définition de l’incubateur est plurielle. Tout d’abord vous bénéficiez effectivement de locaux, généralement du type espace de coworking. Ensuite, votre projet sera accompagné par un coaching plus ou moins personnalisé, conçu avec le soutien de quelques dizaines d’intervenants bénévoles issus de parcours variés, qui vous présenteront leur expertise.

 

Si certains incubateurs financent les projets, ce n’est pas le cas pour la majorité d’entre eux. Leur cœur de métier reste de mettre à disposition à la fois des locaux, et un certain nombre de conseils et accompagnements, de la part de professionnels triés sur le volet. Pour en revenir aux possibilités de financement, un dossier soumis et soutenu par un incubateur aura évidemment plus d’impact…

 

On distingue enfin les incubateurs liés à la recherche publique, et ceux rattachés aux écoles d’ingénieurs tels que HEC Incubateur, crée en 2007. Il accueille chaque année environ 20 startups dont les équipes sont issues des différentes filières du campus d’HEC. L’objectif étant de profiter d’une incubation de 12 mois pour mettre au point son offre, définir son business model, et rechercher les premiers clients ainsi que les investisseurs.

 

Comment l’intégrer ? Il suffit de se rendre sur www.hec.fr/incubateur-hec, et de cliquer sur « postuler ». Concrètement, les critères de sélection sont les suivants : « preuve d’un réel besoin côté client, d’une vraie opportunité de marché », caractère entrepreneurial des membres de l’équipe au sens de porteurs de projet, potentiel de développement, et valeur ajoutée pour l’incubateur.

 

 

2.    Les accélérateurs

 

« Accélérateur de startup » est une expression particulièrement en vogue dans l’actualité ces derniers temps. C’est un genre particulier d’incubateur. Bon…

 

L’accélérateur de startup, c’est en fait un incubateur qui traite le projet de façon plus complète. Tout d’abord, certains accélérateurs ne mettent pas de locaux spécifiques à disposition des entrepreneurs, si ce n’est les lieux de rencontre et d’échange. Ensuite, la masse critique d’intervenants est beaucoup plus élevée que dans un incubateur au sens classique du terme. L’un des premiers à avoir bousculé notre écosystème en 2011, s’appelle Le Camping. Issu de l’association Silicon Sentier, il héberge une dizaine de startups dédiées au web.

 

Les entrepreneurs y sont formés, coachés et fédérés, autour d’une quête commune : le succès. Ils bénéficient également d’un grand espace de coworking particulièrement convivial, et sont étroitement suivis par des mentors spécialisés dans des domaines précis. Au Camping, on vous apprend à « pitcher » votre projet, devant n’importe quel type d’interlocuteur. On vous met également en face de possibles investisseurs, et on vous incite à pratiquer votre anglais, langue incontournable dans le monde de l’innovation.

 

Comment postuler ?

Le Camping recherche des équipes ambitieuses, complémentaires, et passionnées d’innovation. Les entrepreneurs doivent également être disponibles, et prêts à suivre un programme intensif. Enfin, il s’agit d’être déterminé à réussir. Un détail qu’on n’oublie parfois de rappeler à ses interlocuteurs, mais qui selon eux, fait toute la différence.

 

Pour les rejoindre, il faut se rendre sur leur site internet : http://accelerate.numaparis.com/, puis cliquer sur « Apply now ». On vous demandera ainsi de remplir un dossier qui précisera le nom de chacun, les rôles, ainsi que leur part de capital dans l’entreprise. D’autres questions un peu plus « fun » vous seront posées, telles que « Qu’est-ce qui dans vos expériences passées, fait de vous quelqu’un d’exceptionnel ? ». Il s’agira enfin, de leur proposer une vidéo d’une à deux minutes, qui speechera votre projet, et présentera votre équipe.

 

 

Vous avez apprécié cet article ? Revenez nous voir la semaine prochaine, nous zoomerons sur les pépinières de startups, et les très tendances espaces de coworking !

 

A très bientôt, et surtout, restez connectés !