Dis moi ton mail : je te dirai qui tu es

Lorsque l’on envoie sa candidature, on le fait presque systématiquement par mail. Que ce soit en signature, ou sur le CV, l’adresse mail que l’on utilise est par conséquent immédiatement visible. Certains trouveront que l’objet de ce papier est risible puisque pour eux, proposer une adresse mail sérieuse est évident, d’autres en revanche seront ravis d’en apprendre davantage à ce sujet.

 

DU HAUT DE MON EMPIRE JE GOUVERNE

Enumérons les possibilités qui s’offrent à vous. Vous pouvez tout d’abord acheter votre propre nom de domaine. Un exemple : prénom@nom.com. Cela démontre soit que vous avez des compétences notables en informatique, soit que vous estimez légitime d’une façon ou d’une autre, le fait de personnaliser au maximum votre signature. Bien sûr, si vous avez un site internet ou un CV en ligne, ce choix sera pertinent.

 

Attention, de la part d’un étudiant ce choix peut également être ressenti comme de l’égocentrisme mal orchestré. J’ai déjà eu connaissance d’un individu qui avait carrément déposé son nom pour en faire une marque. Comprenez bien qu’accompagner sa signature d’un logo corporate « © » est également susceptible de tromper votre destinataire. « David Sharp © » Moyen non ? Bon, avec un nom anglophone ça passe tout de suite beaucoup mieux, c’est certain. Aller, on remet ça : « Julien Fondeur© ». Nous y voilà ! Si vous n’êtes pas encore Steve Jobs, réfléchissez longuement avant de vous lancer sur cette voie, tenez vous-en au « julien@fondeur.com » et on en reparle dans dix ans (mais on vous souhaite moins).

 

RESTER SOBRE C’EST MIEUX

Vous pouvez ensuite opter pour l’adresse la plus classique de notre décade : le gmail. Un choix consciencieux, qui prouve un certain sérieux dans sa démarche. Le gmail passe partout, et démontre que vous avez tout de même quelques bases dans votre manche.

 

HOTMAIL TUE

« hotmail ». Même si nombreux sont ses adeptes qui (partiellement à juste titre) refusent de passer au gmail, clairement vous n’êtes plus (ou pas) dans le coup ! Précisions les choses, je comprends parfaitement que vous soyez attaché à une ergonomie conviviale et simple avec laquelle vous êtes en osmose depuis de longues années, et quelque part je compatis presque. Seulement hotmail pour une candidature, ou tout objet professionnel, ca ne se fait juste pas. Ce n’est malheureusement pas un phénomène de mode qui s’en va et qui reviendra tôt ou tard : hotmail ne sera jamais vintage-bobo-hipster-swag. Faites le deuil, ou gardez votre mail en adresse perso pour continuer de vivre avec nostalgie vos années adolescentes et naïves. Mais oubliez le pro car : hotmail tue…vos candidatures. Allez, quand même pas.

 

IL Y A TOUJOURS MOINS BIEN LOTI

« yahoo », « aol » maintenant. Pourquoi pas « laposte.net » ! Ce type d’adresse donne l’impression d’avoir affaire à un accro des cyber-cafés douteux de l’avenue de Clichy (que je connais bien, sinon je ne me permettrai pas tant de préjugés voyons). Vous savez, il s’agit de ces petits endroits biscornus, où pour dix euros on surf, on snack et on repart en prime avec ses photocopies de papiers d’assurance : vous y passez votre vie ? Non ? Alors changez d’adresse mail ! Mais je vous rassure, il y a pire (toujours).

 

 

Non vous n’êtes effectivement pas tout en bas de la chaine alimentaire sur ce coup là : « bibou120392@aol.com ». Dans ce genre de cas désespérés, en prime de ne pas avoir décroché ni de réponse ni d’entretien (forcément), vous recevrez le 12 mars, de la part de celui qui aurait pu être votre boss (mais qui a gracieusement cédé sa place) : HB bibou ! Un autre exemple, évitez les jeux de mots… du type « sarahtonlaveur@gmail.com » no comment.

 

 

Pour clore gardez simplement en mémoire, que malgré le ton décontracté voulu de cet article, il s’agit d’un sujet relativement épineux. Dans la mesure où si votre CV est votre vitrine, sa signature en pose le cadre. Et comme on vous l’a certainement dit au primaire, il ne faut pas dépasser lorsqu’on colorie ! Version moins fun : avec plus de 3 millions de chômeurs (actifs) en France, voulez-vous prendre le risque de saper vos chances ?

 

A bientôt, et surtout, restez connectés !